Rechercher

Un parent "nocif" durant l'enfance / Comment devenir un adulte libre?



Comment reconnaître un parent nocif?


Certains utilisent le terme de "toxique", ce que je peux parfaitement comprendre. Sans donner des excuses à ces personnes qui sont libres de devenir meilleures, il faut se souvenir qu'elles ont un enfant intérieur extrêmement souffrant. Personnellement je préfère utiliser le terme de nocif que toxique.


Ce sont très souvent des dynamiques familiales qui se répètent depuis plusieurs générations.


Voici les principaux traits et caractéristiques d'un parent "nocif" :


  • Des critiques et des jugements sont monnaie courante.

  • On vous a dit que vous étiez un bon à rien, méchant, bête, nul et j'en passe.

  • La manipulation pour obtenir ce que le parent veux mais aussi la culpabilisation.

  • Les phrases du style "Tu me déçois tellement, tu me rends triste, après tout ce que je fais pour toi"

  • Egalement lorsqu'il y a inversion des rôles. C'est l'enfant qui rassure et qui parle avec le parent de ses problèmes d'adulte.

  • Un ou les deux parents ce sont drogués, alcooliques parfois violents.

  • Le parent fait passer son travail avant tout. Complètement absent du rôle familial.

  • Certains pères n'arrivent absolument pas à intégrer leur rôle et laisse la femme le soin de tout faire et parfois c'est aussi le contraire.

  • La femme absente de son rôle de mère et l'homme qui gère tout.

  • Il y a également des parents dépressifs ou inaccessibles avec de graves difficultés d'ordre émotionnel, mental ou psychique.

  • Lorsque les parents se disputent devant les enfants.

  • Il peut être parfois très gentil et tout à coup changer du tout au tout.

  • Un parent toxique gère souvent très mal ses émotions et manque de stabilité. On pourrait presque parler d'une personne lunatique par moments.

  • Le manque d'attention, de mots aimants et gentils.

  • Peuvent faire subir des violences sexuelles.

  • Le parent nocif contrôle l'enfant ne lui laissant aucune personnalité, ni envie propre. Il imposera sa vision et ses propres envies.




Qu'est-ce que cela peut générer dans votre vie d'adulte :


  • Etes-vous impliqués dans des relations destructives ou abusives?

  • Avez-vous le sentiment que si vous devenez trop intime avec quelqu'un, cette personne vous fera souffrir et/ou vous abandonnera?

  • Vous attendez-vous au pire en ce qui concerne les gens? La vie en général?

  • Avez-vous du mal à savoir qui vous êtes, ce que vous ressentez et ce que vous voulez? Très souvent en proie à des doutes et à une impossibilité de prendre des décisions et de faire des choix?

  • Une peur d'être authentique et que les gens cessent de vous aimer si vous affichez votre propre personnalité?

  • Lorsque vous réussissez, vous vous sentez angoissé, vous avez peur qu'on ne découvre que vous n'êtes qu'un imposteur?

  • Vivez-vous des fluctuations émotionnelles sans raison apparente?

  • Vous avez une tendance à être perfectionniste?

  • Vous éprouvez de la difficulté à vous détendre ou à vous amuser?

  • Même avec les meilleures intentions du monde vous surprenez-vous à vous comporter exactement comme vos parents?


Et la relation actuelle d'adulte avec vos parents?


  • Est-ce qu'ils continuent à vous traiter comme un enfant?

  • Est-ce que beaucoup des décisions majeures de votre vie sont fondées sur l'approbation de vos parents?

  • Eprouvez-vous des réactions émotionnelles ou physiques intenses à la pensée de passer du temps avec vos parents - ou après avoir passé du temps avec eux?

  • Avez-vous peur de ne pas être raccord avec vos parents?

  • Est-ce qu'ils continuent de vous manipuler avec des menaces ou des reproches?

  • Est-ce que vos parents vous manipulent avec l'argent?

  • Vous sentez-vous responsable de la façon dont vos parents se sentent? S'ils sont malheureux, avez-vous le sentiment que c'est de votre faute?

  • Pensez-vous que c'est à vous d'arranger les choses pour eux?

  • Croyez-vous que, quoi que vous fassiez ce n'est jamais assez bien pour vos parents?

  • Croyez-vous qu'un jour, d'une façon ou d'une autre, vos parents vont s'améliorer?


(questionnaire émis par Susan Forward, éminente psychothérapeute américaine)


Certe, vous n'êtes pas responsable de ce qu'on vous a fait alors que vous n'étiez qu'un enfant sans défense. Mais aujourd'hui vous êtes responsable des décisions positives que vous pouvez prendre actuellement pour surmonter ces expériences.



Se libérer du joug de la culpabilité et de la déception nécessite un processus que vous allez prendre le temps d'intégrer à mesure de vos compréhensions. Cette prise de conscience, que vous avez un ou des parents toxiques doit faire son chemin en vous.


Voilà la première étape :


Retrouver une saine estime de soi ! Voici là un passage essentiel!


L'adulte ayant vécu avec des parents nocifs sera très souvent une personne qui non seulement manque de confiance mais aussi de valeur d'elle-même.


La conséquence de sentir digne et de valeur, c'est que l'on est plus à même de se respecter et ainsi contrer toute forme de manipulation affective ou autre.


Car la manipulation est l'arme favorite du parent nocif. Même si biensûr tous, nous utilisons des formes inconscientes de manipulation. Mais tant qu'elle ne pose pas sur la personne du mal-être et de la culpabilité on peut en parler en terme de normalité.


Deuxième étape :


Regagner son autonomie! Il y a beaucoup de personnes qui ne savent absolument pas poser des limites et s'écouter! Simplement car elles confondent autonomie et égoïsme. D'ailleurs le mot égoïste, déclenche à lui seul un sentiment de culpabilité n'est-ce pas?


Par contre, se désigner en tant que personne, qui a des besoins propres nécessitant d'être remplis pour vivre dignement n'est en aucun cas égoïste! Rappelez-vous que chacun est responsable de son bonheur et que ce n'est pas à vous d'être responsable du bonheur des autres.


Il est fondamental d'apprendre à fixer des limites et savoir dire non lorsque c'est nécessaire. Savez-vous comment cela s'appelle? LE RESPECT! de soi pour commencer.


Si vous vous êtes engagés sur le chemin d'une meilleure estime de soi, vous cesserez alors de réagir à la moindre remarque! Ne vous êtes-vous jamais indignés lorsqu'un des parents vous dit "Après tout ce que j'ai fait pour toi, tu oses?".... Deuxième rappel des plus importants pour vous, VOUS N'ÊTES PAS RESPONSABLES DE LA REACTION DES AUTRES!


Inutile d'essayer de convaincre, d'argumenter ou vous lancer dans des explications sans fin envers un parent nocif. Il ne changera pas, il ne comprendra pas! La seule chose qui compte pour un tel parent, s'est d'imposer sa volonté et bien souvent de jouer sa triangulation "VICTIME - BOURREAU - SAUVEUR".



Voici le langage à tenir avec ce genre de personne lorsqu'ils vous imposent leur point de vue :


Oh?

Oh! Je vois.

C'est intéressant.

Vous avez tout à fait le droit d'être de cet avis.

Je suis désolé, mais je ne suis pas d'accord.

Laissez-moi réfléchir à cela.

Reparlons plutôt de cela quand vous ne serez pas aussi contrarié.


Séance en cabinet de connexion à votre enfant intérieur :


Combien de consultants ai-je entendus avec encore des culpabilités?

Certains qu'ils n'étaient pas assez bien, pas assez ceci ou cela...

Parfois cela s'enfouit dans votre monde inconscient. mais très souvent les enfants se sont sentis responsables du mal-être parental.


Alors voilà ce que j'ai à dire à votre enfant intérieur :


Tu n'étais pas responsable de leur manque d'attention ou de soins à ton égard

Ni de l'impression dêtre de trop, pas bienvenu sur terre, ni digne d'amour.

Tu n'étais pas responsable de leur cruauté, de leurs vulnérabilités, de leurs problèmes personnels.

Tu n'étais pas responsable de leur alcoolisme ou autre dépendance.

Tu n'étais pas responsable de leurs mauvais traitements.


Ils sont responsables de leurs lâcheté et de leur fuite en avant pour éviter de se confronter à leurs propres douleurs.

Ils sont responsables de leurs actes et de leurs conséquences.

Ils sont responsable du mal-être qu'ils distillent autour d'eux.



Se libérer du passé pour créer un présent meilleur nécessite du temps, de l'amour et beaucoup de bienveillance. Ce chemin, je l'ai moi-même parcouru et certainement je le parcours encore.


C'est pour cela que je ne peux que comprendre et accueillir avec amour vos blessures pour vous aider à les refermer.




63 vues

Le Blog d'une broyarde qui murmure à l'oreille du monde